Apr 26, 2015

L'amour, c'est fait de riens !

Jacques Morin, L'amour c'est fait de riens, Pressage Privé, 1979. 

La semaine passée, je suis allé fêter le Record Store Day à mon magasin de disques local, c'est-à-dire la fripperie Renaissance de la rue Wellington, à Verdun. 

En fouillant dans la section de disques vinyles, la pochette de ce disque de Jacques Morin a capté mon regard grâce à sa pochette s'apparentant aux pochettes génériques proposées par la cie de fabrication de disques Century pendant les années 1970 (une cie documentée par le disque Good God ! Apocryphal Hymns disponible chez Numero Group)


En retournant la pochette, j'ai constaté que le disque est une production locale, paru en édition privée et produit en collaboration avec la maison des jeunes, L'Ancre de Verdun (toujours en activité en passant). Le disque met en vedette le prêtre et musicien Jacques Morin qui est accompagné par des jeunes musiciens de l'Ancre de Verdun. Il comprend exclusivement des compositions de Jacques Morin; il y en a une qui se démarque et je vous propose donc d'écouter la chanson Le Soleil se lève au sud 



Mar 3, 2015

Un petit bonus de Madagascar


Errol Lefranc, Bal Masqué, Tropic Records, 197?

Il y a quelques mois je vous avais fait un texte sur Madagascar et Jef Gilson.  J'aimerais ici, vous faire entendre une chanson dans un tout autre registre.  Cette chanson est typique du Style Sega, un genre qui s'inspire de la chanson française, de la musique Manouche et qui s'apparente également à la musique de la Guadeloupe de la même époque.  Les maisons de disques Tropic et DiscoMad ont été particulièrement productive dans la diffusion de ce genre musical. 

Oubliez donc le bal masqué de la Compagnie Créole et allez plutôt à celui d'Errol Lefranc. 

Feb 14, 2015

41 République Démocratique du Congo (Chanson Bonus)

L

Lors de ma dernière entrée, je vous ai parlé de l'âge d'or de l'histoire de la musique congolaise sans vous proposer d'extrait musical.  Je vais corriger cette erreur ici en vous proposant l'écoute d'un superbe Boléro enregistré par Grand Kalle et  l'African Jazz pendant les années 1950.   

La chanson provient d'une magnifique compilation produite par Gilles Sala vers le milieu des années 1960.  C'est un disque un peu rare et n'hésitez surtout pas à l'acheter si vous en voyez une copie traîner dans un magasin. 


Jan 28, 2015

41 République Démocratique du Congo

Vercky et l'Orchestre Vévé, Congolese funk, afrobeat and psychadélic rumba, 1968-1978, Analog Africa, 2014
La République démocratique du Congo, anciennement connue comme le Congo Belge (avant 1971) et le Zaïre (de 1971 à 1997) est l'un des plus grands pays d'Afrique avec quelque 70 millions d'habitants. C’est donc naturellement dans ce pays, localisé au cœur de l'Afrique, que s’est déroulé à partir des années 1950, une des plus importantes révolutions musicales du continent. C'est plus précisément dans la capitale, Kinshasa (anciennement Léopoldville), localisée à l'ouest du pays, sur la rive sud du fleuve Congo, qu'a pris place cette révolution. À cette époque, les échanges commerciaux avec les pays des Caraïbes étaient nombreux. L'équipage des navires provenant des Caraïbes comprenait plusieurs matelots qui étaient également musiciens et dont certains voyageaient avec leurs disques et leurs instruments de musique. À leur arrivée dans le port de Matadi, certains offraient même la chance d'écouter les derniers 78 tours de cha-cha-cha, de rumba et de biguine provenant de Cuba, de la Guadeloupe et des autres pays des Caraïbes en échange d'un peu d'argent. C'est donc via le trafic maritime que sont arrivés sur le continent africain des styles musicaux s'inspirant des traditions musicales originalement transportées dans les caraïbes par les esclaves déportés de l'Afrique de L'Ouest.
La diffusion de ces musiques sur les ondes de Radio Congo, la radio nationale du pays, ainsi que le dynamisme des commerçants à qui l’on doit l’avènement d’une centaine de discothèques et de nombreuses compagnies de disques dans la capitale, ont stimulé le développement rapide de l'industrie de la musique congolaise. Encore aujourd'hui, elle est l'une des plus dominantes de toute l'Afrique. C'est d'ailleurs pendant cette période, connue comme l'âge d'or de la musique congolaise, que plusieurs des plus grandes vedettes ont amorcé leur carrière, dont les plus illustres sont sans doute le Grand Maître Franco, le Seigneur Tabu Ley Rocherau et Grand Kalle.
Les orchestres professionnels de ces légendes étaient souvent la porte d'entrée de l'industrie musicale pour de nombreux jeunes musiciens. C'est ainsi qu'en 1963, après avoir joué au sein de petits ensembles tels que Los Cantinas et le Jamel Jazz, que le jeune saxophoniste Verckys Kiamwangama intégra le OK Jazz de Franco. Ambitieux de créer et de mener son propre groupe, Vercky profitait de ses contacts avec les autres musiciens de l'orchestre pour organiser des sessions clandestines afin d'y enregistrer certaines de ses compositions. Or, au sein du OK Jazz, ce genre de pratique était mal vu et personne ne se devait de remettre en question le rôle immuable du grand maître Franco. C'est donc sans surprise que Verckys fut congédié du Ok Jazz en 1968. Il profita de l'occasion pour créer l'Orchestre Vévé ; le succès de cet orchestre fut énorme, si bien qu'il est aujourd'hui devenu un incontournable de l'histoire de la musique moderne congolaise. Bien que Verckys soit un multi-instrumentiste de grand talent, il était également un homme d'affaires avisé. Rapidement, il commença à diriger et à produire de nombreux orchestres, et tranquillement, il développa un empire considérable qui intégrait la totalité des installations nécessaires à la production de disques, incluant tant les studios d'enregistrement que l'usine de fabrication des disques. Le tout était logé dans son immeuble, localisé au cœur de Kinshasa, le bien nommé Vévé Tower.
Analog Africa a fait paraître en décembre dernier une magnifique anthologie couvrant les années 1968 à 1978 de l'Orchestre Vévé. Bien que je connaisse quelques disques de l'Orchestre Vévé, la totalité des chansons présentées sur ce disque m'était inconnue. On peut bien sûr y entendre de la rumba et du soukous (Zonga Vonvon) typiques de la musique moderne congolaise, mais l'anthologie met davantage l'accent sur des pièces s’inspirant tant de l'afrobeat de Fela Kuti (Bassala Hot) que du funk de James Brown (Cheka Sana, Sex Vévé et Oui Verckys). Ce dernier couronna d'ailleurs Verckys de Mr. Dynamite lors d'un séjour au Zaïre en 1974.
Comme c'est le cas pour chacun des albums d'Analog Africa, la présentation et le contenu sont très soignés et recherchés. Il est évident que Samy, l'homme derrière le label, a mis beaucoup de temps et d'énergie à peaufiner une sélection qui permettra finalement à l'occident de découvrir les multiples talents de ce musicien qui fait partie du paysage musical congolais depuis déjà presque 50 ans.
Le site bandcamp d'Analog Africa (Où vous pouvez écouter et acheter ce disque)  mentionne la possibilité d'une tournée européenne à l'été 2015. Souhaitons que cette tournée se poursuive ensuite dans les Amériques.

Oct 29, 2014

Mix // Mwen Renmen - Chansons d'amour haïtiennes


Comme un peu partout dans le monde, l'amour est un thème récurrent dans la musique haïtienne. J'ai donc sélectionné pour vous les meilleures chansons romantiques interprétées par les plus grands playboys haïtiens incluant Raoul Guillaume, Nemours Jean-Baptiste ainsi que les troubadours du Groupe Haïti Chérie.  

Installez-vous confortablement et laissez-vous porter par ces mélodies romantiques! 




1-Raoul Guillaume et son orchestre - Suzanne et le Cowboy
2-Orchestre Mériodional des Cayes - Remeniscence
3-Les Gypsies de Pétion-Ville - Gypsies en Douce
4-Ibo Combo - Café*
5-Groupe Haïti Chérie - La Gros Mornaise
6-Les Shleu Shleu - Ma Poupée
7-Les Fantaisistes de Carrefour - La Femme
8-Bossa Combo
9-Wawa et les camisoles bleues - Datt Doscale
10-Rodrigue et Toto - Fete Menage Mrin
11-Nemours Jean-Baptiste - Ti-Solange
12-Fritz Pereira - Our Pay Will Come

* Note technique : J'ai utilisé 11disques vinyles et 1 cd pour faire ce mix.  Maheureusement, je n'ai pas encore croisé une copie du disque Café du Ibo Combo en vinyle.  J'ai donc acheté ce CD à mon disquaire haïtien local.    




Oct 6, 2014

40 Guatemala


Marimba Orquesta Galito, Bati-Marimba Tikal Records, 196?
L'Orchestre Galito fut fondé au milieu des années 1940. À cette époque, l'orchestre était connu sous le nom de Marimba Excelsior et jouait exclusivement au club Galito. C'est vers1952 que le groupe enregistra le premier d'une grande série de disques qui, si on se fie au dos de la pochette de l'album Bati-Marimba, totaliserait au moins une vingtaine d'albums.
Comme un peu partout en Amérique latine, la musique populaire du Guatemala fut grandement influencée par les styles émergeant de pays musicalement dominants comme la Colombie et Porto Rico(États-Unis), pays d'origine de styles comme la cumbia et la salsa. Le son de l'orchestre Marimba s'ancre dans cette tendance et rappelle particulièrement le son des grands orchestres colombiens des années 1950 et 1960 comme celui de Lucho Bermudez. Toutefois, le groupe se distingue par l'utilisation du marimba, un instrument populaire un peu partout en Amérique latine et particulièrement au Guatemala où il a quasiment le statut d'instrument national. Cet instrument, qui s'apparente au balafon africain, est un grand xylophone en bois pouvant être joué simultanément par plusieurs musiciens; dans certains cas, l'instrument est si grand qu'il peut être joué par quatre musiciens en même temps.
Comme bien des disques du genre, cet album de l'Orchestre Galito n'est pas bon intégralement. Cependant, le disque se termine avec deux superbes chansons de style cumbia, dont Colombia Morena que je vous propose d'écouter plus bas. Comme la production de disques de l'orchestre fut abondante, je crois qu'il y aurait probablement assez de bonnes chansons dans la discographie de cet orchestre pour en faire une excellente anthologie/compilation.
Mention spéciale aux pantalons vert menthe et aux vestons bleus. C'est du beau  !! 

Aug 7, 2014

Montréal Africain avec Pellegrin El Kady


Pellegrin El Kady, Sunguila, Pellegrin El Kady Music, 1984.

Ceux qui suivent ce blogue depuis longtemps savent que j'entretiens une passion pour la musique haïtienne made in Montréal. Cependant, quand je fouille dans les magasins/bazars et autres spécialistes de vieux cossins, je suis toujours curieux d'y trouver des disques enregistrés par des musiciens provenant des nombreuses communautés culturelles de Montréal.  Au printemps, j'ai trouvé ce disque de Pellegrin El Kady, un musicien originaire de Guinée-Bissau.  C'est en 1984, dix ans après son arrivée à Montréal, que Ricardo Pellegrin El Kady enregistra ce maxi (son unique disque ?) de 4 titres de style African Beat, un style qu'il développa à Montréal en s'inspirant, bien sûr, de la musique populaire de Guinée-Bissau; on peut également entendre des influences des pays lusophones comme le Brésil, l'Angola et le Cap-Vert.

Malgré quelques sons de synthétiseurs un peu datés, on doit reconnaître que Pellegrin El Kady avait un talent pour les mélodies accrocheuses, comme celle de Seiva De Carnaval, assurément ma chanson préférée provenant de ce disque. 


Jul 13, 2014

Mix // Mets ça dans ta pipe ! Musique québécoise des années 1970.



Le quartier général des Rythmes Étranges vient de changer d'adresse (on parle ici d'adresse postale).  Déménager est toujours un défi, cependant c'est également une belle opportunité pour revisiter des sections de ma collection de disques.  J'ai donc assemblé pour vous un petit mix d'une demi-heure (parfait pour remplir un côté d'une cassette 60 minutes) comprenant quelques-unes de mes chansons préférées provenant de ma section de disques québécois.  

Bonne Écoute ! 


1- Luc Cousineau / Valse de la Baie James II
2- Maneige / Les Épinettes (Extrait)
3- Claude Léveillée - Requiem pour un astronaute
4- Hélène Jean - Viens
5- François Dompierre - Vent d'Ouest
6- L'Infonie - J'ai perdu 15 cents dans le nez froid d'un ange bronzé
7- Lee Gagnon - Les passants du soir
8- Roger Simard - Marni (Extrait)
9- Toubabou - Ambush
10- Franck Dervieux - Présent du futur 

Jun 18, 2014

39 Madagascar



Gilson et Malagasy, Jazzman Records, 2014

Dans l'histoire du jazz, nombreux sont les musiciens qui se sont tournés vers le continent africain pour y trouver une source d'inspiration. Je pense surtout ici à des musiciens afro-américains tels que John Coltrane, Miles Davis, Don Cherry, Phil Cohran et son Artistic Heritage Ensemble ou encore le Art Ensemble of Chicago. Cette démarche est logique puisqu'elle s'inscrit dans un processus naturel de retour aux sources. Le musicien français Jef Gilson s'est également tourné vers l'Afrique vers la fin des années 1960. Cependant, c'est comme invité qu'il se rend à Madagascar. Ce qui ne devait être au départ qu'une série de concerts, en plus de quelques ateliers musicaux, s'est rapidement transformé en une aventure résultant en plusieurs heures d'enregistrements et la parution de trois albums pendant la première moitié des années 1970. En avril dernier, l'équipe de Jazzman Records, en collaboration avec la succession de Jef Gilson, a fait paraître un magnifique coffret documentant ce qu'on pourrait catégoriser comme la période malgache de Jef Gilson. Ce coffret inclus les trois albums du groupe Malagasy ainsi que près d'une heure trente d'enregistrements inédits.
C'est en mai1968, alors que la France est en pleine révolution sociale, que Jef Gilson accompagné de deux autres musiciens se rend pour la première fois à Madagascar. Le contexte en France étant plutôt chaud fait en sorte que les trois musiciens demeurent dans l'île plus longtemps que prévu. Ce premier séjour a permis à Gilson de découvrir le talent des musiciens locaux pour lesquels il ne fera que des éloges :
'' Nous avons rencontré au moins vingt musiciens dont le niveau est celui d'excellents amateurs et cinq ou six d'entre eux, avec un peu de pratique égaleraient facilement le niveau des meilleurs musiciens européens et pourraient même atteindre celui du niveau afro-américain.''
Après ce premier séjour qu'on pourrait catégoriser d'exploratoire, Gilson rentre en France avec l'idée de retourner à Madagascar pour y former un groupe. Il retournera sur l'île l'année suivante, armé d'une console Revox, de deux microphones ainsi que de quelques disques dont Karma de Pharaoh Sanders. Le résultat de ce voyage est le premier disque de Malagasy qui s'apparente quelque peu au jazz enregistré par John Coltrane pour le label Impulse! à la même époque. Le groupe se permet même une reprise très inspirée de The Creator has a master plan issu de l'album Karma de Pharaoh Sanders.
En 1972, alors que le contexte politique de Madagascar est frappé d'instabilité, plusieurs jeunes musiciens malgaches quittent le pays pour tenter leur chance à Paris. Jef Gilson en profite pour assembler une nouvelle mouture de Malagasy, qui prendra cette fois la forme d'un sextet mettant en vedette de jeunes musiciens dont le multi-instrumentiste Sylvin Marc. Le groupe fait beaucoup de concert et enregistre rapidement un album en concert au club Newport de Paris. Par la suite, les jeunes musiciens manifestent leur désir de s'émanciper d'un jazz un peu conventionnel pour plutôt jouer leurs compositions dans un registre beaucoup plus exploratoire. Gilson leur offre alors la chance d'enregistrer un album pour son label Palm. Le disque de Malagasy intitulé Zao Malagasy Now-Maintenant est probablement le plus difficile à assimiler de la discographie du groupe. Cependant, c'est probablement celui où l'inspiration du folklore malgache est la plus évidente, principalement grâce à l'utilisation d’instruments traditionnels comme en témoigne la pièce Valiha Ny Dada.
.
Plusieurs décrivent souvent Jef Gilson comme le grand oublié de l'histoire du jazz français. J'aime plutôt penser qu'il s'agit d'un musicien qui a eu le sagesse de savoir s'effacer pour faire ressortir le meilleur des musiciens qu'il accompagnait et/ou dirigeait. Car si Gilson était un pianiste habile, il était surtout un excellent compositeur, arrangeur, chef d’orchestre et même mentor. Il avait le flair pour repérer de nouveaux talents et les guider afin de leur permettre de révéler leur plein potentiel. Ce superbe coffret permet donc d'apprécier les enregistrements exceptionnels de la période malgache de Gilson, mais également de saisir la démarche de ce musicien hors norme dans la réalisation de ces enregistrements.

Vous pouvez écouter l'intégral de ce coffret sur le site Bandcamp de Jazzman. Cependant, je vous recommande vivement l'achat du disque si ce n'est que pour les excellentes notes rédigées en français par Jérôme ''Kalcha'' Simonneau.

Par ici pour le site bandcamp de Jazzman Records.

May 19, 2014

Appel à la Conscience et invitation à la danse !



Orchestre Évangelique Flambeau Divin, Appel à la consience, Flambeau Divin Inc, 1981.

En mars dernier, je vous ai proposé une compilation intitulée Montréal : Terre de Soleil.  Le guitariste Daniel Édouard était présent à deux reprises sur cette compile soit comme guitariste pour le groupe Haïti Mini ainsi que pour les Voodix de Montréal.  En fouillant dans mes disques, j'ai trouvé un troisième disque mettant en vedette ce musicien.  Ce troisième disque représente un changement de cap dans la carrière de Daniel Édouard également  connu sous le nom de Danny Boy.  Si autrefois, Daniel Édouard visait à inciter son public à la danse, il l'invite plutôt ici à entreprendre une réflexion spirituelle, physique et morale.  En effet, le groupe le Flambeau Divin était un orchestre évangélique comme il en existe encore plusieurs dans la communauté haïtienne de Montréal. 

Je ne vous cacherai pas que je n'écoute pas ce disque au complet sur une base régulière. Cependant, je dois avouer que j'ai un faible pour la pièce Michée 6. Arr. C'est une pièce lente et envoûtante dans laquelle Daniel Édouard joue une belle partition de guitare.  Cette pièce plaira particulièrement à ceux qui ont aimé l'excellente compillation Résurection disponible via Mucho Gusto. 


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Invitation à la danse !!!

J'aimerais vous signaler que je serai dj invité à la dernière édition saisonnière de Canicule Tropicale ce samedi.  Détails sur le poster ci-joint. Au plaisir de vous y voir et n'oubliez pas vos souliers de danse.