Mar 12, 2012

27 Rwanda / 28 Ouganda

 
Noviciat des Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique et 4 religieuses africaines, Messe Kynia Ruanda et Hymnes africaines, Édition Privée, Studio Marko,19??.

La région des grands lacs africains est l’une des régions les plus densément peuplées du monde.  Avec ses quelques 150 millions d’habitants,  elle est considérée comme un haut lieu de l’histoire de l’humanité puisque, en plus d’être la source du Nil,  des chercheurs y ont trouvé des galets aménagés datant de plus de 2.5 millions d’années.  Malheureusement, la région marque également l’histoire contemporaine en raison des conflits incessants qui y prennent place tels que des guerres civiles perpétuelles ainsi que le génocide ayant eu lieu au Rwanda en 1994.  

Même si j’ai des doutes sur le lieu de l’enregistrement de ce disque fabriqué et peut-être même enregistré à Montréal, je me suis permis de l’attribuer au Rwanda et à l’Ouganda ; deux pays voisins qui partagent  plusieurs traditions principalement dû à une histoire commune dominée par des empires et monarchies qui régnaient jadis sur la région des grands lacs.  On peut poser l’hypothèse, que la communauté des Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique était active dans cette région à l’époque de l’enregistrement (elles y sont probablement encore) et que par la production de ce disque elles voulaient archiver des exemples de leurs activités (la messe de la face a) ainsi que des traditions culturelles de la région (les hymnes africaines de la face b).  

Comme ce disque est probablement un des plus rares que j’ai à la maison et qu’il est plutôt difficile à trouver (seul la chanson Yezu Ka Mkwebaze fut brièvement disponible via la compilation Lipa Kodi Ya City Council sur Mississippi records),  je vous ai inclus ici la totalité de sa face b, soit celle qui comprend les hymnes africaines.  Pour ces 6 chansons, les arrangements sont plutôt simples et se résument, à du chant choral accompagné par des tambours (tam tam) jouant des rythmes probablement typiques de la région.  Je vous ai également inclus les notes qui accompagnent chacune des chansons au dos de la pochette.


Yezu Ka Mkwebaze (Hymne à l’Heucharistie)
« L’âme africaine s’adapte difficilement dans sa prière chantée au latin ou autre langue, même si la musique lui est familière.  En effet, la langue africaine ne connait pas d’accent mais une sorte d’intonation qui détermine selon sa signification la mélodie et le rythme. Ce rythme d’action de grâces est donc l’expression la plus pure et la plus personnelle d’un peuple louant Dieu qui se donne à l’homme dans son sacrement d’amour. »

Cor Jesu
« Sur cette mélodie, les femmes du village racontent les exploits de leurs vaillants guerriers. »

Adoro Te
« Musique et rythme rappellent les salutations réservées aux grands personnages. »

O Sanctissima 
« Le rythme s’enveloppe d’une certaine douceur pour célébrer la louange de la mère Dieu. »

Tantum

« Empreint de respect et de gravité, le rythme des tambours ralentit pour souligner la majesté « d’un sacrement si grand. » »

Louez Dieu

« Louange cosmique avec accompagnement de tam-tam. »

2 comments:

Ere Transat said...

Allo les rythmes étranges...
Je viens de tomber par hasard sur ton blog...et je vais fouiner un peu.
On est en quelque sorte voisins :
http://ere-transat.blogspot.com/

Tu y trouveras des photos, en ville, des mixtapes...je l'alimente de temps en temps.
Ah et moi aussi je suis un chercheur de trésors/vinyls

(mais je ne les mets pas forcément en ligne, car je ne suis pas équipé pour et ne sait pas trop comment faire en fait).

Bonne continuation

Lg said...

Merci pour ton commentaire ère, je vais checker ton blogue !

Si je comprends bien on doit fouiller dans les mêmes caisses genre backroom et au Death of Vinyl.. au plaisir de te croiser.